Hack #33 : 1 cuillère à soupe de graines de lin moulues

Cultivée à Babylone dès 3000 avant JC, les graines de lin regorgent de bienfaits longévité. Charlemagne était d’ailleurs déjà convaincu de leur pouvoir au VIIIe siècle. 13 siècles plus tard la science tend à lui donner raison. Riches en oméga 3, lignanes et fibres, elles peuvent réduire les risques de cancers, notamment ceux du sein, de la prostate et du colon, mais aussi les maladies cardiaques et pulmonaires. Hyper bon marché et faciles à incorporer dans ton alimentation, je ne vois aucune raison de se priver de leurs superpouvoirs !

Les incroyables bienfaits des graines de lin :

Les graines de lin contre le cancer du sein, de la prostate et du colon

Je viens de terminer le livre « Comment ne pas mourir » de Michael Greger, et c’est la raison pour laquelle il conseille à tous ses patients (et lecteurs) d’ajouter une cuillère à soupe par jour de graines de lin moulues dans leur alimentation.

En effet, la science a montré que les graines de lin pouvaient réduire significativement le risque de cancer du sein (1, 2). Mais elles réduiraient aussi le risque de développer un cancer de la prostate (1), du côlon et de la peau (1).

Ces bienfaits seraient dus aux lignanes qu’elles renferment. Ce sont des composés végétaux aux propriétés antioxydantes et œstrogènes, qui peuvent tous deux aider à réduire le risque de cancer et à améliorer la santé (1). Or, les graines de lin en contiennent jusqu’à 800 fois plus que les autres aliments végétaux (1) !

Pour réduire le (« mauvais ») cholestérol

En réalité, il n’y a pas de bon ou de mauvais cholestérol : les deux sont utiles au corps, simplement, le cholestérol LDL, lorsqu’il est présent en trop grande quantité dans le sang, forme des plaques qui bouchent les veines et artères. À l’inverse, le HDL participe à éliminer l’excès de cholestérol dans le sang.

Pour en revenir aux grains de lin, une à trois cuillères à soupe journalière permettent de diminuer le « mauvais » cholestérol LDL et d’augmenter le « bon » cholestérol HDL (1, 2, 3).

C’est grâce à leur richesse en fibres solubles et insolubles : 3g pour une CàS, soit 8 à 12% des besoins journaliers. Les fibres solubles permettent notamment d’augmenter la consistance du contenu de ton intestin et ralentissent ainsi la digestion. Ce qui aide à réguler la glycémie et à réduire le cholestérol (1).

Elles abaissent la tension artérielle

La science a prouvé la capacité naturelle des graines de lin à réduire la tension artérielle (1, 2). À la clé, une diminution des risques d’AVC et de maladies cardiaques (1).

Une étude canadienne a par exemple montré que 30g de graines de lin quotidiennes pendant 6 mois avait réduit la tension artérielle systolique et diastolique de 10 mmHg et 7 mmHg respectivement (1). Même les patients qui étaient déjà sous traitement médical hypotenseur ont bénéficié d’une baisse supplémentaire de 17% !

C’est la meilleure source d’oméga 3 végétaux !

J’ai déjà largement parlé de l’importance des Oméga 3 dans cet article. Bien sûr, les oméga 3 animaux (issus des poissons gras) sont les mieux assimilés. Mais on sait malheureusement que les poissons gras sont contaminé aux métaux lourds ce qui interdit d’en manger trop souvent. Et que notre ratio oméga 3 / oméga 6 est déséquilibré dans nos alimentations modernes. Rajouter des Oméga 3 végétaux est donc toujours une bonne idée.

Or, les graines de lin sont l’un des végétaux les plus riches en Oméga 3 ALA (1). Des études ont montré qu’il empêchait le cholestérol de se déposer dans les vaisseaux sanguins du cœur, réduisait l’inflammation dans les artères et la croissance tumorale (1, 2, 3). Donc un risque réduit de maladies cardiaques, AVC et cancer (1, 2, 3, 4, 5).

Les graines de lin sont riches en nutriments

Les graines de lin sont une excellente source de protéines végétales et notamment en acides aminés arginine, acide aspartique et acide glutamique. De nombreuses études en laboratoire et sur des animaux ont montré que les protéines de lin aidaient à améliorer la fonction immunitaire, abaissaient le cholestérol, prévenaient les tumeurs et avaient des propriétés antifongiques (1, 2, 3).

Elles sont aussi riches en vitamines (B1, B6, folate), et en minéraux (calcium, fer, magnésium, phosphore, potassium).

Comment les consommer ?

Il existe des graines de lin brunes ou dorées, les deux étant tout aussi nutritives et bénéfiques pour la santé. Je les achète en magasin bio entières et je les mixe avec mon blender pour les réduire en poudre.

En effet, nos intestins ne peuvent pas briser leur enveloppe extérieure dure ce qui réduit considérablement l’assimilation de leurs précieux nutriments. Pour ainsi dire, si tu les consommes entières, il y a de fortes chances pour qu’elles ressortent intactes…

Je saupoudre une cuillère à soupe par jour dans mes repas, avec mon mélange de levure de bière et germe de blé. Il s’agit là de la dose recommandée et utilisée dans la plupart des études que j’ai lues. Il est par ailleurs conseillé de ne pas dépasser 50g par jour soit 5 cuillères à soupe.

Les graines de lin coûtent en moyenne 3,7€ le kilo. A raison de 10g par jour, elles reviennent à 0,037€/jour soit 1,11€ par mois. Je pense qu’elles bénéficient donc d’un des rapports coûts/bénéfices les plus intéressants qui existent et que chacun aurait intérêt à s’y intéresser.

Conclusion : Pourquoi mixer des graines de lin ?

  1. Elles sont riches en oméga 3, fibres et lignanes, trois composés qui ont de nombreux avantages pour la santé ;
  2. Elles peuvent notamment réduire les risques de cancer du sein, de la prostate et du colon ;
  3. Mais aussi diminuer le mauvais cholestérol et la pression artériel ;
  4. Avec à la clé un risque plus faible d’AVC ou de maladies cardiaques ;
  5. Les graines de lin sont aussi riches en protéines, vitamines, et minéraux essentiels ;
  6. Elles coûtent seulement 3,7€ le kilo, et en consommer 10g par jour ne revient qu’à 1,11€/mois ;
  7. Au vu de leurs pouvoirs, elles bénéficient donc d’un rapport coût/bienfait tout simplement incroyable ;
  8. Tes intestins ne sont pas capables de casser leur enveloppe extérieure, il faut donc les mixer avec un blender avant d’en saupoudrer tes plats !

Rejoins la tribu BodyHack / Limitless Project :